Félicien Rops Généalogie

10,00 TVAC

Poids du livre 260 gr
Dimension : 297 x 221
Délai de livraison 10 jours à dater de la réception du payement
Quantité maximum par commande : 3

4 en stock

Catégorie :

Description

Rops, ses origines et la société de son temps C’est pour moi un plaisir de préfacer le minutieux travail de recherche effectué par un groupe de généalogistes sur les quartiers d’ascendance de Félicien Rops. Tant de choses ont déjà été écrites sur Rops. Né ausein d’une famille estimée, excellemment bien marié – socialement s’entend -, condamné ensuite par ses contemporains qui ne lui pardonneront jamais de croquer la vie à si belles dents, notre personnage, attachant et talentueux, a comme beaucoup d’entre nous des origines contrastées. Petit-fils d’un marchand mercier plutôt modeste, et arrière-petit-fils d’un jardinier ce qui dans le langage de l’époque pourrait signifier horticulteur, les origines paternelles de Félicien Rops sont modestes et bruxelloises. Peu de branches au 1 Sème siècle ont émergé de cette condition sociale hormis celle de Félicien qui gravit pas à pas les étapes d’une ascension, et celle de Pierre-Godefroid Rops, tantôt musicien, ami de Georges-André Angelroth, fondateur de l’école de musique de la ville2, tantôt … commissaire de police, et ancêtre direct d’Emile Francqui (1863-1935), homme d’affaires et financier ami de Paul Claudel, ministre des Finances et créateur du Prix Francqui récompensant une œuvre scientifique. Du côté maternel, il en est autrement. a mère Sophie Maubille, appartient en effet à une famille de censiers et fermiers propriétaires des environs de Genappe et de Glabais qui compta des notables, échevins ou mayeurs de lieux divers. Une arrière-grand-mère maternelle de Félicien Rops n’est autre que Marie-Catherine Houtart appartenant à une des plus anciennes familles belges, d’origine namuroise par ailleurs. Par l’une de ses trisaïeules, maternelles toujours, Félicien Rops descend encore des Boucquéau, grande famille de censiers de Mont-Saint-Jean, du Caillou à Vieux-Genappe et du Croissant à Maransart, propriétaires de huileries et qui donnèrent de nombreux échevins. L’ascension sociale des Rops, les origines rurales mais patriciennes de sa mère, l’aisance certaine acquise, sont des facteurs évidents qui ont amené Félicien Rops à évoluer dans un milieu aisé en ce 19ème siècle qui voit l’apogée de la bourgeoisie montante. Les Rops à Namur à cette époque font dès lors partie de la bourgeoisie de la ville et exercent non seulement des activités commerciales importantes mais donnent à Namur des avocats, des ingénieurs, des industriels et un échevin de la Ville en même temps qu’il est conseiller provincial. On sait que le père de Félicien Rops est marchand

Informations complémentaires

Poids0.260 kg
Dimensions29.7 × 22.1 cm
Tr »
Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0
×

Panier