Le Concile de trente Sessions 9 à 16 (01/5/1551 – 28/04/1552)

Son successeur, Jules III fut prié par Charles Quint de rouvrir rapidement le concile, ce qu’il fit le 1er mai 1551. Les discussions portèrent sur l’Eucharistie, la pénitence, l’extrême onction, et sur des questions juridiques, tout en jetant l’anathème contre les thèses de Huldreich Zwingli, réformateur suisse et humaniste qui voulait une religion Épurée de toutes les traditions historiques, du culte des saints, des images, des statues, des orgues et Martin Luther, moine augustin, ordonné prêtre et réformateur. Il formula, dans ses quatre-vingt-quinze thèses, certains points essentiels de sa future doctrine. A la demande de l’Empereur, quelques protestants furent invités et certains participèrent aux débats. La représentation de la Saxe arriva un peu plus tard avec  sa tête l’électeur Maurice de Saxe, mais contre toute attente, elle attaqua subitement les armées de l’Empereur qui dut prendre la fuite. Le concile fut dispersé et Charles Quint dut signer la paix de Passau, défavorable aux catholiques.

                       Huldreich Zwingli                                                        Charles-Quint                                                        Martin Luther

Vers : Le Concile de trente Sessions 17 -25 (18/01/1562 – 04/12/1552)

Sources Iconographiques : Huldreich Zwingli – Charles-Quint – Martin Luther

© 2019 Heraly Yves – GéniWal Magazine n° 21, 2004 tous droits réservés

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Tr »
×
×

Panier